Consommation durable

Le MPC contribue au développement d’un cadre adapté qui facilite une consommation durable.

En tant qu’acteur politique, il agit au niveau de la gouvernance et met au centre de son intérêt l’accompagnement d’un consommateur multifacette qui évolue vers des nouveaux modes de vie où la consommation durable constitue le choix naturel.

Le MPC se penche sur trois domaines : l’alimentation durable, la réparation des biens dans le contexte du soutien de l’économie circulaire et la promotion d’une mode plus durable.

Pour soutenir les intérêts des consommateurs, le MPC va entamer différentes actions :

• Collaboration avec les organisations publiques et privées œuvrant dans un contexte de consommation durable
• Clarification de la situation juridique notamment en ce qui concerne la garantie des objets réparés et la responsabilité du réparateur
• Mise en discussion d’un taux de TVA superréduit pour la réparation d’objets
• Soutien de projets nationaux innovants dans le domaine de la réparation
• Encouragement du développement des métiers de réparation
• Soutien de projets en vue d’une mode plus durable
• Collaboration avec le ministère de l’Agriculture, de la Viticulture et du développement rural pour la mise en place d’un conseil voire d’une politique alimentaire  

Nutri-Score - instauration de formes d'expression complémentaires de la valeur énergétique et des quantités de nutriments

Depuis fin 2016, la déclaration nutritionnelle sur toutes les denrées alimentaires préemballées est réglée au niveau européen. Elle reste complexe pour une interprétation par le consommateur et elle est de ce fait très peu consultée.

La France a élaboré et mis en place en 2017 le système Nutri-Score qui apparaît de plus en plus sur les produits en vente au Luxembourg.

Pour permettre aux producteurs et distributeurs luxembourgeois une utilisation du logo Nutri-Score et aux consommateurs de disposer d'une meilleure transparence de l'étiquetage nutritionnel également pour les produits mis sur le marché au Luxembourg, le MPC a élaboré un règlement grand-ducal permettant aux entreprises luxembourgeoises d’adopter ce système. L’adoption est facultative.

Dernière mise à jour